+33 1 43 98 84 80 info@aftopo.org

Catégories du lexique : 13.3 Termes O-R

(Positionnement) statique rapide, loc.m.

angl. : rapid static (positioning)

Définition : Positionnement statique obtenu en quelques minutes grâce des algorithmes de calculs spécifiques permettant une détermination rapide des valeurs d’ambiguïtés entières.

Note : cette méthode ne s’applique que pour des lignes de base inférieure à 15 km.

IPPP :

Définition : méthode de calcul de PPP particulière qui consiste à fixer les ambiguités entières.

Orbitographie

angl. : orbitography, orbit determination

Définition : (Dictionnaire de Spatiologie) Détermination des éléments orbitaux d’un satellite artificiel.

Note : Voir aussi trajectographie.

OS

angl.: Open Service

Définition : service gratuit de Galileo, utilisant deux des fréquences (E1, E5)

OTF

angl. : (Ambiguity Resolution) On the Fly

syn. : AROF

Définition : Méthode de résolution d’ambiguïtés entières en exploitant les données cinématiques (« au vol»). Se retrouve dans le traitement différé et en temps réel.

P

angl. : precise

Définition : Code précis du GPS accessible aux utilisateurs du service PPS modulant les porteuses des deux fréquences L1 et L2 du système.

PDOP

angl. : Position Dilution Of Precision

Définition : Coefficient d’affaiblissement de la précision du résultat de positionnement instantané. Une valeur inférieure à 6 désigne une géométrie acceptable.

Note : voir aussi DOP.

Phase (de la porteuse)

angl. : (carrier) phase

Définition : Phase de battement obtenue entre la phase de la porteuse reçue (généralement, générée par le satellite) et la phase d’un signal généré par le récepteur à une fréquence voisine de celle du signal reçu ou d’un de ses multiples.

Note : Les phases peuvent être mesurées pour chacune des fréquences du système (ex. : L1 et L2, dans le cas du système GPS).

Positionnement

angl. : positioning, (position) fixing

Définition :

  • Localisation dans un système de coordonnées spécifié,

  • Opération qui consiste à placer un objet dans la position requise.

Positionnement absolu, loc.m.

angl. : absolute positioning, standalone mode

Définition: Localisation d’un mobile par GNSS sans utiliser aucune information extérieure, par pseudodistances .

Note : Ce type de localisation est aussi appelé par extension GNSS naturel.

Positionnement cinématique

angl. : kinematic positioning

Définition : Positionnement instantané d’un point mobile ne nécessitant aucune hypothèse sur les forces agissant sur ce mobile.

Notes :

  • Ce positionnement est fait généralement en temps différé pour les applications les plus précises ;

  • Voir aussi positionnement dynamique, positionnement pseudo-cinématique, RTK, NRTK,PPK,NPPK.

Positionnement différentiel

angl. : relative positioning

Définition : Positionnement d’un point par rapport à une référence.

Note : Le point de référence peut-être lui-même en mouvement.

Syn. : positionnement relatif

Positionnement dynamique

angl. : dynamic positioning

Définition : Positionnement d’un point en utilisant des hypothèses sur les forces agissant sur le mouvement.

Note : voir aussi positionnement cinématique, positionnement statique.

Positionnement par arrêts successifs

angl. : stop-and-go

Définition : Positionnement pseudo-cinématique pour lequel le récepteur GPS est déplacé de poste fixe en poste fixe avec de courtes durées d’observation en chaque point.

Note : Terme peu usité au profit du terme anglais.

Positionnement pseudo-cinématique

angl. : pseudo-kinematic positioning

Définition : Positionnement cinématique d’un point mobile dont la trajectoire n’est pas quelconque. Par exemple, le mobile peut réoccuper le même point plusieurs fois au cours de sa trajectoire ou occuper des points connus.

Note : voir aussi positionnement cinématique, positionnement dynamique, permutation d’antenne.

Positionnement relatif

Syn. : positionnement différentiel

Post-traitement

angl. : postprocessing

Définition : le post-traitement consiste à effectuer les calculs en temps différé à partir de données brutes observées et enregistrées par plusieurs récepteurs GNSS.

Note : les observations sont au format RINEX ou dans un format binaire propriétaire, et des éphémérides précises peuvent être utilisées. C’est aussi une méthode qui procure les meilleures précisions avec des logiciels dédiés.

PPK

angl.: Postprocessing Kinematic

Définition : méthode de positionnement cinématique basée sur l’utilisation des mesures de phase, avec calcul en temps différé, deux récepteurs un fixe (le pivot) et un mobile.

Note : Méthode de levé topographique de précision centimétrique.

PPP

angl. : Precise Point Positioning

fr. :Positionnement ponctuel précis

Définition : méthode basée sur le traitement de mesures de phase qui permet de calculer une position précise avec un seul récepteur en utilisant des observations non différenciées. De ce fait un certain nombre d’erreurs ne s’éliminent pas (en particulier les horloges) et il est donc nécessaire d’utiliser des corrections d’horloge et des orbites précises comme par exemple celles diffusées par l’IGS.

PPP- temps réel

Définition : Méthode basée sur le traitement en temps réel de mesures de phase, qui permet de calculer une position précise avec un seul récepteur en utilisant des corrections d’horloge et des orbites reçues également en temps réel ; cette méthode requiert que le récepteur soit équipé d’un logiciel de calcul précis.

PPS:

angl: Precise Positioning Service

Définition : Service de Positionnement Précis du système GPS, réservé à des utilisateurs autorisés par le
Département de la Défense des Etats-Unis, en particulier les forces militaires des pays de l’OTAN, fournissant position, vitesse et synchronisation instantanées. Plus précis que le Service de Positionnement Standard (voir SPS), il est plus robuste aux interférences et protège ses utilisateurs des effets du leurrage par des méthodes de chiffrement.

voir aussi SPS.

PPS

angl. : Pulse Per Second

Définition : dispositif électronique d’un récepteur GNSS permettant d’émettre un signal ( +3,5 volts) basé sur le temps GPS (GNSS) en vue de synchroniser d’autres équipements telle que par exemple le déclenchement du volet d’ouverture d’une caméra embarquée sur un drone.

PRN

angl. : Pseudo Random Number

Définition : Numéro d’identification du satellite GPS relatif à ses codes pseudo-aléatoires.

Note : voir aussi SV

PRS:

angl: Public Regulated Service

Définition : Service Public Réglementé de Galileo réservé aux utilisateurs autorisés par les gouvernements de l’Union Européenne pour des applications sensibles (par exemple: services d’urgences, police, pompiers, etc.) qui exigent un niveau élevé de continuité de services. Il est plus robuste aux interférences que les services ouverts des systèmes de navigation par satellite (voir OS et SPS) et protège ses utilisateurs des effets du leurrage par des méthodes de chiffrement.

Pseudo-distance (du code)

angl. : (code) pseudorange

Définition : Mesure de la distance entre le satellite (à l’époque d’émission du signal) et le récepteur (à l’époque de réception du signal) estimée en effectuant une comparaison d’horloges et utilisant un code pseudo-aléatoire.

Note :

  • La différence principale entre la pseudo-distance et la distance réelle est due aux erreurs d’horloges du récepteur et des satellites (10-5 à 10-4s) ;
  • Voir aussi phase.

Pseudo-distance lissée (par la phase)

angl. : (phase) smoothed pseudorange

syn : PSPR,code lissé par la phase

Définition : Mesure de pseudo-distance lissée en utilisant les mesures de phase de porteuse (précises mais ambiguës) dans le but de réduire le bruit de mesure.

PSPR

angl. : Phase Smoothed Pseudorange

Définition : Pseudo-distance lissée par la phase

QPSK

angl.: Quadrature phase shift keying modulation

Définition : Technique de modulation de la porteuse utilisée dans les GNSS pour transmettre un code ou de l’information.

QZSS

angl.: Quasi Zenith Satellite System

Définition : Système japonais de transfert de données (vidéo, audio) et de localisation par satellite.

Note : Le système QZSS utilise des satellites géosynchrones inclinés pour une utilisation optimale en régions fortement urbanisées au Japon.

RAIM

angl. : Receiver Autonomous Integrity Monitoring

Définition : Fonction d’un récepteur visant à établir un diagnostic d’intégrité sur la base des signaux reçus uniquement.

Note : Ce diagnostic est basé sur l’analyse des résidus de la solution de position, et requiert au minimum 5 satellites pour une détection d’erreur (ou de mesure aberrante), et 6 satellites pour une identification du satellite à l’origine de l’erreur. Son usage s’est généralisé en considérant plusieurs constellations permettant d’identifier laquelle est incohérente (par exemple GLONASS en Avril 2014).

RDOP

angl. : Relative Dilution of Precision

Définition : Coefficient d’affaiblissement de la précision du résultat de positionnement relatif.

Note : voir aussi DOP.

Récepteur à code

angl. : correlation-type receiver

Définition : Récepteur nécessitant la connaissance d’au moins un code du système pour générer une réplique et permettre des mesures de pseudo-distances.

Note : Voir aussi récepteur sans code.

Récepteur GNSS

Définition : récepteur qui permet de faire des observations sur au moins deux constellations GNSS.

Syn : récepteur multi-constellations.

Récepteur GNSS multicanaux

angl. : multi-channel receiver

Définition : Récepteur comportant plusieurs canaux permettant ainsi d’effectuer des mesures simultanées.

Note : Voir aussi récepteur multiplexé, récepteur sans code, récepteur à code.

Récepteur GPS

angl. : GPS receiver

Définition : Récepteur radioélectrique dont les principales fonctions sont d’effectuer des mesures de pseudo-distances et éventuellement de phases GPS et de décoder les données de navigation. Un récepteur GPS doit être équipé d’une antenne de réception, d’une alimentation et d’un contrôleur (carnet de terrain).

Note : il peut être monofréquence, bifréquence, multifréquence.

Récepteur multiplexé

angl. : multiplexed receiver

Définition : Récepteur dont le principe est basé sur le multiplexage.

Note : Le multiplexage est désormais une méthode obsolète.

Voir aussi récepteur multicanaux, récepteur sans code, récepteur à code.

Récepteur sans code

angl. : codeless receiver

Définition : Récepteur dont le fonctionnement ne nécessite pas la connaissance explicite d’un code.

Note : Voir aussi récepteur à code.

Réseau GNSS permanent

angl.: GNSS Permanent Network

Définition : Ensemble de stations permanentes, auquel est en général associé un service qui consiste à recevoir, contrôler, archiver et diffuser les données GNSS.

Note : exemple de réseau GNSS permanent : RGP (Réseau GNSS Permanent français) , Teria (réseau permanent temps réel), Orphéon (réseau permanent temps réel), Sat_info (réseau permanent temps réel), EPN (European Permanent Network), IGS (International GNSS service).

Résolution des ambiguïtés

angl. : ambiguity resolution

syn. : levé des ambiguïtés

Définition : Etape de calcul permettant d’estimer la valeur des ambiguïtés entières sur chaque satellite traqué par un récepteur mesurant la phase et ce pour chaque fréquence.

Note : il existe de nombreux algorithmes de résolution d’ambiguïtés, implantés spécifiquement dans les logiciels GNSS selon la stratégie de calculs (FARA, LAMDA, AROF, OTF,etc.)

RIMS

angl. : Ranging & Integrity Monitoring Station

Définition : Station de contrôle du système EGNOS.

Note : Ces stations observent et vérifient le bon fonctionnement des satellites GPS et GLONASS.

RINEX

angl. : Receiver INdependant EXchange format

Définition : Format d’échange de données GPS recommandé par l’Association Internationale de Géodésie en 1989. Etendu aujourd’hui aux données GNSS.

Note : Les données GNSS, une fois transformées en format RINEX, deviennent indépendantes du type de récepteur et peuvent donc être directement utilisées sous cette forme par la plupart des logiciels de calcul. Plusieurs versions de ce format se sont succédées et co-existent du fait de l’évolution des GNSS (RINEX 2.1, RINEX 3.)

RINEX virtuel

Définition : Fichier RINEX généré par un logiciel de type post-traitement. Il permet de simuler par interpolation les données brutes enregistrées en une station fictive (station virtuelle) dont on impose les coordonnées et sur une période déterminée.

RRS  angl. : Real Reference Station
Définition : station GNSS réelle dont les coordonnées sont connues dans un référentiel géodésique.

RT-IGS :

angl.: Real Time IGS

Définition : Groupe de travail de l’IGS assurant la diffusion en temps réel, via plusieurs casters, des flux d’un certain nombre de stations du réseau de station de l’IGS ainsi que des flux de corrections PPP calculées par différents centres d’analyse de l’IGS.

RTCM

angl. : Radio Technical Commission for Marine services

Définition : Organisation internationale relative aux aspects maritimes des systèmes de radionavigation et de radiocommunication.

Note : La norme RTCM SC-104 définit le format de transmission des données GPS différentielles.

RTCM SSR
angl.: RTCM State Space Representation

Définition: Le format RTCM-SSR est un format standard donc le but consiste à diffuser des données dans l’espace d’état des satellites : ces données sont typiquement les orbites et les horloges précises pour le PPP.

RTK

angl. : Real Time Kinematic

franc. : Temps réel

Définition : positionnement cinématique en temps réel basée sur la transmission à partir d’une station GNSS (base) vers l’utilisateur (mobile) des observations de phase de la base ou des corrections calculées à cette base.

Note : cette méthode permet de faire de l’implantation topographique. Elle est aussi appréciée pour le lever car les coordonnées sont disponibles en temps réel.

has been added to the cart. View Cart