+33 1 43 98 84 80 info@aftopo.org

Catégories du lexique : 13.1 Termes A-E

Almanach

angl. : almanac

Définition : Ensemble de paramètres permettant d’estimer a priori une trajectoire approchée et le comportement d’horloge d’un ou plusieurs satellites GNSS. Connaissant la position approchée du récepteur, les almanachs permettent d’estimer le décalage doppler et ainsi d’accélérer le calcul d’une position.

Notes :

Les almanachs sont principalement utilisés pour des prévisions à moyen terme ;

Les almanachs de tous les satellites actifs sont radiodiffusés par chaque satellite du système et réactualisés en continu.

Ambiguïté entière

angl. : integer ambiguity

Définition : Inconnue initiale sur la détermination des mesures de phase.

Note :

Cette inconnue est un nombre entier car on ne peut mesurer au début des acquisitions que la partie décimale de la phase et le nombre de tours de phase écoulés depuis la mesure précédente ;

C’est une inconnue propre à chaque satellite ;

En cas de réception continue du signal, la valeur de l’ambiguïté entière reste identique à celle de la première mesure.

Voir aussi saut de cycles

Angle de coupure

angl. : cut-off angle

Définition : Angle de site relatif à un objet céleste (satellite artificiel, quasar…), au-dessous duquel les mesures ne sont pas effectuées ou ne sont pas prises en compte dans les calculs.

Syn : angle de masquage

Anti-brouillage

Définition : (terme à proscrire).

Note : Voir anti-leurrage

Anti-leurrage

angl. : anti-spoofing

abr. : AS

Définition : Fonction du système GPS visant à assurer une meilleure protection du service de positionnement précis (PPS) face à des leurrages intentionnels.

Note :

En cas d’anti-leurrage, le code P est chiffré en code Y ;

Le terme d’anti-brouillage est à proscrire.

AOC

angl. : Advanced Operational Capability

Définition : Première étape d’opérationnalité d’un système.

Note : Voir aussi FOC et IOC

 

AROF

syn. OTF

angl. : Ambiguity Resolution On the Fly

Définition : en mode cinématique en temps différé ou en temps réel.

ARP

angl : Antenna Reference Point
Définition : point de référence de l’antenne à partir duquel est mesurée la hauteur d’antenne. En général
Définition : Point de référence de l’antenne à partir duquel est mesurée la hauteur d’antenne.
En général, il s’agit du point le plus bas de l’antenne.
Ce point de référence est parfaitement déterminé pour chaque type d’antenne.
C’est à partir de ce point que sont donnés les décalages des centres de phase.
Note : L’ARP ne dépend pas de la constellation observée, contrairement au centre de phase, il s’agit d’un point physiquement mesurable.

AS

angl. : Anti-Spoofing

Définition : Fonction du système GPS visant à assurer la protection du service de positionnement précis (PPS) face à des leurrages intentionnels.

Note: L’authentification du service ouvert et du service commercial prévue sur Galileo participera également à rendre le calcul de la position plus robuste vis-à-vis du spoofing.

Voir : anti-leurrage

B1

Définition : Première fréquence nominale de Beidou

Notes : La valeur de la fréquence qui était initialement de 1561,098 Mhz est maintenant 1 575,42 Mhz ;

Identique à L1(GPS), E1 (Galileo).

B2

Définition : Deuxième fréquence nominale de Beidou.

Note : La valeur de la fréquence est 1207,14 MHz

B3

Définition : Troisième fréquence nominale de Beidou.

Note : La valeur de la fréquence est 1 268,52 Mhz

Beidou

Chinois simplifie : 北斗, pinyin : běidǒu)

Définition : anciennement nommé COMPASS est un système de navigation et de positionnement par satellites chinois en cours de déploiement qui devrait devenir complètement opérationnel en 2020. Une première version de Beidou comportant trois satellites et baptisée Beidou-1 a commencé à être déployé en 2000 et a été déclaré opérationnel en 2003. Ce système régional permettait de déterminer sa position uniquement en Chine et dans les régions avoisinantes avec une précision d’environ 100 mètres. Une deuxième génération du système, Beidou-2, annoncée en 2006 doit assurer à la fin de son déploiement en 2020 une couverture mondiale.

Note : On capte déjà plusieurs satellites Beidou (BDS) en Europe.

 

Bifréquence

angl. : dual-frequency

Définition : Récepteur ou émetteur avec deux fréquences.

Note : Un récepteur GNS bifréquence est un récepteur capable d’effectuer des mesures sur deux fréquences d’au moins un des système GNSS qu’il capte. Par analogie on parlera d’un récepteur multi-fréquence pour un récepteur pouvant capter les signaux d’un satellite sur trois fréquences comme c’est le cas pour le GPS, Beidou et Galileo.

Bloc

angl. : block

Définition : Ensemble de satellites d’une même constellation du même lot de fabrication, comportant les mêmes caractéristiques techniques.

Ex. : GPS : bloc I, bloc II, bloc II A, bloc II R, bloc IIR-M, bloc II F, bloc III pour GPS

GLONASS : bloc M, bloc K, bloc K2, bloc KM

BOC

angl. : Binary Offset Carrier

Définition : Technique de modulation de la porteuse utilisée dans les GNSS pour transmettre un code ou de l’information.

Note : MBOC, AltBOC pour Galileo.

BPSK

angl. : Binary phase shift keying modulation

Définition : Technique de modulation de la porteuse utilisée dans les GNSS pour transmettre un code ou de l’information.

 

Calibration d’antenne relative

angl. : relative antenna calibration

Définition : processus de mesures des décalages entre le centre de phase d’une antenne GNSS et le centre de phase d’une antenne de référence généralement de type Dorne Margolin Choke Ring.

Note :dans le cadre des réseaux GNSS permanents, les calibrations relatives imposaient à l’utilisateur d’en introduire les caractéristiques dans son récepteur. L’usage de calibration absolue (NULL ANTENNA) et la prise en compte de ces valeurs dans les observations ont rendues les calibrations relatives obsolètes et leur utilisation doit se faire en connaissance de cause.

Calibration d’antenne absolue

angl. : absolute antenna calibration

Définition : processus de mesure des décalages planimétriques et altimétriques entre le centre de phase et l’ARP d’une antenne GNSS. Pour une antenne multifréquence le décalage dépend de la fréquence. Il dépend aussi de l’élevation et de l’azimut du satellite

Note : on constitue ainsi une cartographie d’antenne. On peut trouver sur le site web de l’IGS un fichier au format ATX pour la plupart des antennes. Pour l’utiliser l’antenne doit être orientée.

Caster

Définition : composant logiciel chargé de relayer des messages temps-réel au protocole NTRIP. Ces messages contiennent en général les mesures des stations, les éphémérides, ou les corrections d’orbites et d’horloge

CDMA

angl. : Code Division Multiple Access

Définition : utilisation d’une seule fréquence fixe pour tous les satellites (L1 ou L2 par exemple en GPS).

Notes :

La commission générale de terminologie et de néologie propose le terme accès multiple par répartition en code, abrégé en AMRC ;

Cette technique est un système de codage des transmissions, utilisant la technique d’étalement de spectre ;

Il permet à plusieurs liaisons numériques d’utiliser simultanément la même fréquence porteuse ;

Voir aussi FDMA.

Centre de contrôle

angl. : control center

Définition: Lieu d’où sont coordonnées les actions qui concourent à l’accomplissement d’une mission spatiale telle qu’un lancement.(d’après le Dictionnaire de Spatiologie)

Note : Les centres de contrôle sont situés à :

Colorado Spring aux Etats-Unis pour GPS ;

Krasnoznamensk (Russie) pour GLONASS ;

Oberpfaffenhofen (Allemagne) et Fucino (Italie) pour Galileo

Classifié pour Beidou.

Centre de phase

angl. : phase center

Définition : Point théorique d’une antenne auquel se rapportent les mesures de phase.

Notes :

Pour une antenne GPS, le centre de phase L1 et le centre de phase L2 sont distincts;

Les combinaisons linéaires de fréquences utilisées lors des calculs impliquent aussi des centres de phase distincts ;

Il dépend aussi de l’incidence du signal.

CHIP

Définition : Information binaire modulant le signal GPS. Celui-ci constitue les séquences de code.

 

Codage

angl. : encoding, coding

Définition : (Dictionnaire de Spatiologie) Action de représenter des informations sous forme discrète par des caractères, des symboles, des éléments de signal conformément aux règles bi-univoques d’un code.

Code C/A

angl. : Coarse Acquisition

Définition : Code principal du GPS accessible à l’ensemble des utilisateurs et généré initialement uniquement sur la fréquence L1.

Notes :

La fréquence de modulation du code C/A est de 1,023 Mbit/s. Le code C/A dure 1 milliseconde et se répète à l’identique toutes les millisecondes ;

A partir du bloc IIR-M, un code civil L2C a été ajouté sur la fréquence L2 ;

Un code C/A est aussi prévu sur GLONASS sur L1 et L2.

Code M

angl. : M code

Définition : Code militaire GPS accessible aux seuls utilisateurs militaires et disponible sur les satellites à partir du bloc IIR-M .

Note : Voir aussi code Y.

Code P, loc.m.

angl. : P code

Définition : Code précis du GPS accessible aux utilisateurs du service PPS et généré sur les deux fréquences L1 et L2 du système.

Notes : La fréquence de modulation du code P est de 10,23 Mbit/s. Sa durée est de 7 jours et il est modifié tous les 267 jours ;

Un code P est prévu sur GLONASS sur L1 et L2 ;

Voir aussi cod Y.

Code pseudo-aléatoire

angl. : pseudorandom code

Définition : Code particulier dont les propriétés statistiques sont semblables à celle d’un signal aléatoire.

Ex. : Code C/A, code P, code Y.

Code Y.

angl. : Y code

Définition : Code confidentiel du système GPS.

Notes :

Les paramètres du code Y sont classifiés par le ministère américain de la défense ;

Le code Y est la version chiffrée du code P, code confidentiel du système GPS ;

En cas d’anti-spoofing, le code P est transformé en code Y par ajout du code M.

COMPASS

Définition : première génération de la constellation chinoise Beidou.

Constellation Beidou

Définition : Constellation prévue complète en 2020 avec 35 satellites:

5 satellites géostationnaires (GEO);

3 satellites sur orbites géosynchrones inclinées (IGSO);

27 satellites en orbite moyenne (MEO) à 21 150 km d’altitude, repartis sur 3 plans, d’inclinaison 55°.

Constellation Galileo

Définition: Constellation qui sera prévue complète vers 2020 avec 24 satellites en orbites moyennes (MEO) à l’altitude de 23222 km repartis sur 3 plans d’inclinaison 56°.

Constellation GLONASS

Définition : Constellation de 24 satellites en orbites moyennes à 19 140 km d’altitude repartis sur 3 plans d’inclinaison 64°8′.

 

Constellation GNSS

angl. : GNSS constellation

Définition : Ensemble de tous les satellites GNSS d’un même système en orbite et potentiellement utilisables.

Note : voir secteur spatial.

Constellation GPS

Définition : Constellation constituée de 24 satellites MEO à 20200 km d’altitude répartis sur 6 plans, d’inclinaison 55°, de période 12 h sidérale, auxquels s’ajoutent 3 satellites de complémentaires (actifs).

 

Continuité (de service)

angl. : continuity

Définition : La continuité d’un service de navigation par satellite est définie par la probabilité pour ce service d’assurer les fonctions de précision et d’intégrité pendant un certain temps et pour une zone donnée, en partant d’un état où le service est rendu.

CORS

angl. : Continously Operating Reference Station

Définition : station GNSS permanente observant les satellites en continu et dont les coordonnées sont connues dans un système géodésique, permettant d’enregistrer et de diffuser les observations au format RINEX pour les utilisateurs du traitement en mode différé, et pour certaines de diffuser les corrections différentielles (généralement au format RTCM) tant pour les codes que pour les phases pour les utilisateurs de temps réel.

Note : un réseau GNSS permanent est généralement constitué de stations CORS.

 

CS :

angl. : commercial service

Définition : Service Galileo payant qui utilise les 3 fréquences, offre une garantie de service (intégrité et continuité).

Dégradation

angl. : degradation

Définition : Diminution des performances civiles du système GPS visant à en limiter la précision pour les utilisateurs n’ayant accès qu’au service SPS.

Notes :

Cette dégradation est obtenue par la mise en service des fonctions de disponibilité sélective (SA) et d’anti-leurrage (AS) ;

L’existence et l’amplitude de cette dégradation est décidée par le Congrès des Etats-Unis ;

Les fonctions de disponibilité sélective (SA) ne sont plus en service depuis le 1er mai 2000 et ne sont plus dans les spécifications de GPS III.

Délais atmosphériques

Définition : Plusieurs éléments peuvent conduire à ralentir les signaux émis par les satellites GNSS

On appelle délai atmosphérique le temps ainsi rajouté sur le trajet de l’onde durant son passage dans l’atmosphère, délai positif si ralenti et négatif si accéléré.

DGNSS

angl.: Differential GNSS

Définition : Utilisation de GNSS en mode différentiel pour la navigation.

Notes :

Technique de positionnement par satellite basée sur l’utilisation de mesures de code des ondes porteuses des signaux émis par les systèmes GNSS afin d’obtenir en temps réel des coordonnées corrigées grâce au calcul d’un vecteur à partir d’une station fixe connue ;

De manière conventionnelle et de fait par abus de langage, on utilise habituellement les termes DGPS et DGNSS pour le calcul différentiel sur le code et non sur la phase.

Données de navigation

angl. : navigation data.

syn : message de navigation

Définition : Ensemble des informations radiodiffusées par les satellites GNSS.

Note : On y trouve toutes les données nécessaires pour calculer une position en temps réel : éphémérides prédites, corrections d’horloge, etc.

DOP
angl. : Dilution Of Precision <
Définition : coefficient d’affaiblissement de la précision du résultat se déclinant sous plusieurs formes :
GDOP (global), TDOP (temps), HDOP (horizontal), PDOP (position 3D), VDOP (vertical), RDOP (relatif).
Il est déduit de la matrice de variances et covariances des inconnues (coordonnées et temps) du positionnement absolu et dépend de la géométrie de distribution des satellites. Note : Il existe un DOP théorique dans le cas où tous les satellites sont visibles et un DOP réel calculé avec les satellites réellement observés. La différence peut être très importante dans un environnement masqué.

DOPPLER

Définition : Effet suivant lequel la fréquence du signal reçu au niveau du récepteur est différente de celle à l’émission par le satellite, la cause en étant le mouvement relatif du satellite par rapport à la position de l’antenne de réception.

Double différence

angl. : double difference

Définition : combinaison linéaire de mesures de phase (ou de code) correspondant généralement à une

différence entre deux simples différences réalisées sur deux satellites depuis deux récepteurs au même instant. Notes :
Utilisée pour permettre la résolution des ambiguïtés ;

La double différence permet d’éliminer le terme d’horloge récepteur de l’équation d’observation.

E1

Définition : Première fréquence nominale de Galileo.

Notes :

La valeur de la fréquence est 1 575,42 Mhz ;

Identique à L1(GPS), B1(Beidou).

E5

Définition : Troisième fréquence nominale de Galileo.

Note : La valeur de la fréquence est 1 191,795 Mhz.

E6

Définition : Deuxième fréquence nominale de Galileo.

Note : La valeur de la fréquence est 1 278,75 Mhz

Echelle de temps
Définition : chaque système GNSS réalise et travaille dans sa propre échelle de temps:
Temps GPS : TAI-GPST =19s= TAI-UTC le 6 janvier 1980 à 0hUTC ;
Temps GLONASS : GT=UTC(SU) ;
Temps Galileo : GST-UTC= 13 s le 22 août 1999 à 0h UTC (en pratique, il est aligné sur le GPST) ;
Temps Beidou : TAI-BDT = 33s= TAI-UTC le 1er janvier 2006 à 0h UTC.

EGNOS
angl. : European Geostationary Navigation Overlay Service
Définition : système permettant d’améliorer les informations transmises par la constellation GPS. Ce système visait initialement à améliorer également celles transmises par Glonass (Russie) ; cette fonctionnalité n’a finalement pas été implémentée dans Egnos, l’objectif étant de concentrer l’amélioration sur Galileo. Développé par l’Agence spatiale européenne (ESA), en collaboration avec la Commission européenne et Eurocontrol (le centre d’aviation civile européen).

Note : Voir aussi ESTB, SBAS

Ephéméride

angl. : ephemeris

Définition : Ensemble des paramètres qui permettent de calculer la position et l’erreur d’horloge d’un satellite à un instant.

 

Ephéméride précise

angl. : precise ephemeris

Définition : Éphémérides de meilleure qualité que les éphémérides radiodiffusées. Elles sont diffusées par internet en différé ou avec une légère avance dans le cas des éphémérides dites « ultra-rapides ».

Notes : exemple éphémérides précises de l’IGS, à mieux de 10cm en position et 5 ns en temps.

voir aussi Ephéméride et Ephéméride radiodiffusée

Ephéméride radiodiffusée

angl. : broadcast ephemeris

Définition : Ephéméride prédite transmise dans les données de navigation sous la forme de paramètres képlériens et leurs variations temporelles.

Note : Précise à 2 m près en position et 7 ns en temps pour GPS.

ESTB

angl. : EGNOS System Test Bed

Définition : Banc d’évaluation du système EGNOS.

Note : Voir aussi EGNOS

has been added to the cart. View Cart